Ref.EntrepriseVilleRégionDébutDurée
SCH01ABB (Asea Brown Boveri)BadenArgau02.05.20055 mois


Nom: HODEAU
Prénom: Mael
Prom'sss: ka 203


Tâche

Stagiaire Ingenieur du Département R&D.
Ma tâche consitait en l'étude du comportement mecanique d'une pièce maitraîsse de compresseurs radiaux à l'aide de l'outil FEM ABAQUS dans le but d'optimiser la simulation numérique d'une étape du procédé de Fabrication de la roue: La Trampe.

Rémunération

brut:4000 CHF/mois=2300€/mois

Conseils pour candidater

Comme dans tout pays de culture Germanique, prévoir une lettre de motivation solide ainsi qu'un CV avec annexes en nombre conséquent

Contact

mael.hodeau@gadz.org

Commentaires

Informations relatives au travail dans l'entreprise

Le démarchage pour obtenir un stage en Suisse germanophone est similaire à celui à mener en Allemagne. C est à dire qu’un dossier de candidature doit comporter tous les documents attestant ce que vous avancez dans votre CV (relevés de note, cours suivis, lettre de motivation, attestations de stage etc). Les démarches sont à réaliser en passant par la voie habituelle des ressources humaines environ 4 mois avant le début du stage. Le cota d’heure de travail en Suisse en général est de 42 heures par semaine. Dans l’entreprise où j ai réalisé mon Stage (ABB Turbo Systems AG) celui ci était de 40H. Mon salaire de stagiaire de 3000CHF par mois net (~2000 euros) me permettait de couvrir facilement les frais de la vie Suisse. Les horaires de travail autorisées dans mon département de Recherche et Développement me permettaient d’accumuler des heures supplémentaires pour les rattraper par la suite dans une limite d’un jours maximum de rattrapage et de 4 heures supplémentaires par semaine. Mon contrat comportait aussi les congés payés sur une base de 5 semaine par an. L’ambiance de travail propre à cette entreprise est très bonne avec une hiérarchisation très peu perceptible et un soucis particulier de la direction pour la sécurité et un esprit de travail convivial entre les différents acteurs.

Informations sur la vie quotidienne

Ces informations sur la vie courante se rapportent à mon expérience en temps que stagiaire dans le bureau de recherche et développement d une entreprise de la région zurichoise en Suisse germanophone. Cette zone est l’un des pôles majeur d’activité de Suisse et le coût de la vie en général y est par conséquent élevé voir très élevé (mais tout à fait supportable si l on s’y trouve dans le cadre d’un stage).
Se loger dans cette région d’intense activité est relativement compliqué. J ai expérimenté deux cas de figure au cours de mon séjour. Mon premier logement me fut proposé par l entreprise dans un établissement d’accueil pour les intervenants temporaires de courte, moyenne ou longue durée. Les grandes entreprises ( dans mon cas ABB) propose des solutions simples et à coût raisonnable. Pour 550 CHF (~370 euros) charges comprises sans dépôt de caution on peut disposer d un studio de 15 m^2 meublé (avec goût) avec cuisine dans une localité proche du lieu de travail en région zurichoise. Il est certain que la localisation de l entreprise ( excentrée ou en pleine ville) conditionne fortement les coûts de revient. Pour ce type de logement d entreprise il faudra aussi prendre en compte les coûts de nettoyage (~250 CHF) lors de votre départ, peu importe la durée de votre séjour. Mon deuxième logement fut lui recherché par mes soins par le biais des offerts présentées sur le site Web de l’université de Zurich. Les offres de logement y sont nombreuses en période de vacance universitaire mais aussi très prisées lors des périodes de reprise des cours. Les logements proposés sont de type diverse et varié aussi bien dans le centre qu’en périphérie pour des coûts variant entre 400 CHF 800 CHF charges comprises. Il est à noter que les recherches se font très facilement ( et même exclusivement) par le biais d’internet.
Concernant les coûts de la vie, il faut prévoir des montants de un tiers à moitié plus chers que ceux pratiqués en province française pour tous les biens de consommation courante. La vie nocturne réserve des rapports similaires.\\
La couverture des soins se fait sans problème grâce à des accords passés avec les états membres de l’UE ( en tout cas pour l instant des 15). Il est nécessaire et obligatoire d’envoyer une attestation de couverture de la sécurité sociale à l’organisation KVG. Les informations utiles comme par exemple l’adresse à laquelle devra être envoyée l’attestation sont présentes sur le site http://www.kvg.org . Cet organisme vous dirigera vers les autorités compétentes de votre canton pour toutes les autres démarches particulières à celui ci.
La communication avec le reste de l’Europe ne représente aucun problème. On peut disposer pour un coût de 10 CHF d’une carte SIM valable même sans crédit pendant un an. Les coûts d appel y sont évidement élevés, les SMS Europe à 0.8 CHF mais c’est une solution très pratique pour être joignable, surtout pendant une période de recherche de logement. Sinon des cartes prépayées proposent des tarifs très intéressants à partir d’un téléphone fixe vers l’étranger. Par exemple la carte “Fel” propose une liaison vers les pays européens pour 0.04 CHF la minute. Les connections internet en logement étudiant ou privé y sont très bonnes et possèdent en général un débit minimum de 512 Mb/s.
Les transports en commun dans la région zurichoise et en Suisse en générale sont très onéreux si l’on ne dispose pas d’abonnement ou de carte spéciale. Les trajets de courte distance atteignent très vite des sommes peu acceptables (20 Km ~10CHF). La SBB (compagnie nationale) propose de nombreux types d’abonnements à prix très intéressant (http://mct.sbb.ch/mct/reisemarkt/abonnemente.htm). On trouve facilement chaussure à son pied, et la carte la plus rependue est la “Halb Tax” qui offre 50 % de réduction sur tous les moyens de transports gérés par le SBB ( bateau, bus, train ….). Il existe aussi des abonnements proposés par les sociétés de transports en communs régionales qui permettent une „gratuité“ par zone, en générale celles traversées pour se rendre à son lieu de travail. Les deux types de cartes citées représentent un coût mensuel d’environ 130 CHF pour les moins de 25 ans et 150 CHF pour les plus âgés.
Pour ce qui est des trajets de longue distance vers l’Allemagne, la France, l’Italie ou l’Autriche le covoiturage (“mitfahrt”) se révèle très intéressant et bien développé dans les zones germanophones. Il est en moyenne 4 fois moins coûteux que le train sans carte de réduction, pour certains trajet plus rapide (surtout vers Allemagne et les destinations montagneuses).Un site Allemand rassemble de nombreuses offres suisses et propose de nombreux services ( évaluation des coûts, enregistrement automatique etc). Le Transport “longue” distance par voie aérienne n’est pas très intéressant financièrement. Il n’existe qu’une compagnie Lowcost :http://www.helvetic.com/
La région zurichoise réserve un climat tempéré alternant entre grand beau temps et grosses pluies ( en tout cas en été). Environnement très vert offrant un cadre de vie très agréable mêlant espaces verts ( forêts ou parcs), lacs et rivières où la baignade fait le plus grand bien ( même en peine ville!). La personnalité et le rythme de vie des Suisses germanophones sont t très proche de ceux pratiqués en Allemagne. C est à dire travail plutôt du matin vers 7H30 et départ en fin de matinée, travail sérieux et productif lors de heures de bureau avec pause déjeuner d’une durée dépassant rarement les 45 min. Il est aussi intéressant de préciser que le quart des actifs en Suisse sont étrangers et que l’entreprise offre par conséquent un panel étonnant et passionnant de cultures. Les Allemands représentent probablement une moitié de cette population étrangère en tout cas dans la partie germanophone. Une remarque importante concerne la langue pratiquée en Suisse dite germanophone, malgré le fait que tous les travaux écrits soient réalisés en allemande, les Suisses dis “Allemand” utilisent leur propre langue le Schweizer Deutch qui s’éloigne de près ou plutôt de loin de l’allemand (Hoch Deutsch). La difficulté pour la compréhension orale est présente même si l’environnement de l’entreprise assure une pratique courante de l’Allemand, pour ce qui est de l’extérieur il suffit de s’armer de patience ,d’attention et de demander à son interlocuteur de parler en “Hoch Deutsch”.
La nourriture est similaire à ce que offre le France, seul les prix changent !!!! Pour ce qui concerne les loisirs, les entreprises proposent des activités sportives courantes et l’université offrira des sports insolites très peu connu en France comme l’Ultimate Frisbee qui répondront aussi bien aux attentes du sportif que du curieux et de celui cherchant à nouer des relations avec des personnes autres que ses collègues (http://www.vive-le-sport.ch/frisbee.htm et http://www.zuf.ultimate.ch/ ).

Voila, n'hésite pas à me contcter en cas de question. Tschüsle

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance des conditions d'utilisation et de droits d'usage , en accepter et en respecter les dispositions.
Réalisation | Contacts et informations | Ethique et utilisation des mails & mailling listes
Page last modified on 29-10-2008 à 18:21
Powerd by Gadz.org / PmWiki