Ref.EntrepriseVilleRégionDébutDurée
SBR01Plastic OmniumTaubatéEtat de Sao Paulo15.06.20053 mois

Tâche

Département:Achat (15 premiers jours et dernier mois), production ensuite.
Activité: » Injection de pièces plastique pour l’automobile
Sujet: amélioration du temps de changement de série de production (injection de pare chocs en plastique)

Rémunération

Net: tout compris (avion + nourris logé blanchis + aide financière) soit l’équivalent de 1500 euros par mois non imposable puisque gagné hors de France.

Conseils pour candidater

Comment as-tu trouvé ton contact ?
demande direct au directeur. (adresse obtenue lors du forum)
Quelles ont été tes démarches pour candidater ?
Mail et téléphone.

Contact

Personnes à contacter pour plus d’informations : moi-même (benjamin.pierre@gadz.org).

Commentaires

Informations relatives au travail dans l'entreprise
Quelle langue parlais-tu ?Anglais au début, puis j’ai pris des cours de portugais, au bout d’un mois je ne parlais plus que portugais. L’anglais était trop restrictif, peu de personnes le parlent là bas, encore moins parle Français.
Ambiance de travail: mauvaise avec les dirigeants, ils n’ont pas appréciés que je trouve les vrais chiffres de production et se sont attribués les mérites de la réduction par deux du temps de changement d’outillage. Certains français travaillant dans l’entreprise se plaignaient de l’ambiance pourrie au sein de cette entreprise, un chargé de mission a refusé de rester les deux années de son contrat et est parti début décembre.
Responsabilisation: aux achats-> tout ce que je faisais était validé par le responsable achats.
Encadrement : bien encadré au service achat, inexistant pour tout ce qui touché à la production, ils voulaient améliorés le temps de changement d’outillage sur une presse à injection en se donnant les moyens d’acheter une boite d’allumettes et en refusant toute suggestion sans même y réfléchir.
Temps de travail : de 7h30 à 17h30 cinq jours par semaine, avec 1h de pause déjeuner.
Salaire : l’aide financière que je touchais était de 500 Réals par mois (~160 euros) l’hotel, l’avion, la nourriture et le blanchissage étaient payés directement par l’entreprise.
Vacances : aucune, seul un jour férié correspondant au jour de l’indépendance du Brésil (7 septembre), j’ai commencé le travail le jour de mon arrivée et ai pris l’avion en sortant du bureau.
Pôle d'intérêt principal de l'entreprise : injection de pièces automobiles en plastique (essentiellement des pare-chocs).
Penses-tu que l’entreprise t’a confié autant de responsabilités qu’elle l’aurait fait avec quelqu’un du pays ? Non, ils avaient pris un stagiaire français seulement pour donner une bonne image auprès de la maison mère qui est en France, aucun plan de stage n’avait été établit, aucun résultat n’était attendu.
As-tu rencontré des difficultés administratives (permis de séjour, permis de travail, etc.) ? J’ai été aidé par un français concernant le retrait d’argent au début de mon séjour, côté administratif il faut un visa (~100 Euros) et une fois dans le pays il faut aller à la police fédérale faire valider son entrée sur le territoire, pour cette dernière tâche l’entreprise s’est occupée de tout.
Il faut savoir que pour obtenir un visa il faut passer par un organisme intermédiaire (www.parenthese.com) pour obtenir un formulaire DS 20-19 qui permet ensuite l'obtention du visa J-1
As tu rencontré des diffficultés pour la validation de ton stage auprès de l’administration de l’école ? Problème de rapport de stage non signé par l’entreprise, il a fallu que je les rappelle plusieurs fois avant d’obtenir une signature.

Apport professionnel de ton séjour
quasi nul niveau gestion de production, intéressant au niveau des achats notamment lors de l’établissement du budget.

Informations sur la vie quotidienne
Logement
moyen d’obtention : l’entreprise s’en est occupé -> réservation dans un hôtel.
coût: logé à l’hôtel 80 Réal par jours (~26 Euros, un des meilleurs hôtel de la ville), plus repas à 15 Réals (~5 Euros)
caution : aucune à ma connaissance.

Argent
moyens de paiement admis dans le pays : pas d’Euros, seul le Réal est pris, le change se fait à l’aéroport, ou dans les grandes villes si on cherche longtemps (São Paulo, Rio, Brasilia seulement).
banque conseillée : « HSBC » ou « banco 24horas » (la seule qui marchée avec ma mastercard).

Santé
couverture sociale et complémentaire : mutuelle étudiante étendue à l’étranger.
système de santé : très bon dentiste, pour les médecins mieux vaut avoir sa trousse à pharmacie avec soi car ils sentent les européens et essaient d’en tirer un maximum d’argent. En cas de problème il vaut mieux se faire conseiller par un habitant du coin pour ne pas se faire arnaquer.
coûts supplémentaire/France : la vie est un peu moins chère qu’en France, mais il faut faire attention car les taxis surtout et beaucoup d’autres voient les Européens et essaient d’en tirer de l’argent. Je voyageais tous les week end pour découvrir un peu le pays et je passais les nuits dans des pousadas, je m’en tirais tout compris entre 200 et 350 Réals pour deux (~66 à 116 Euros), voyager à deux est plus sympa et au final ne rajoute qu’environ 50 Réals (16 Euros) sur la somme global.

Télécommunication
tarif : je téléphonais depuis l’entreprise ? car ma carte France telecom ne marchait pas systématiquement.
solutions conseillées : acheter une carte de téléphone internationale là bas, c’est moins cher et surtout on est sûr que ça marche.

Vie quotidienne
Climat : j’y étais en hiver (saisons inversées) mais il faisait entre 20 et 35 degrés, prévoir une veste quand même car parfois ça parait froid (le matin surtout).
Personnalité des autochtones (comment nouer rapidement des contacts ?):les brésiliens sont très communicatifs et essaient de parler avec tout le monde, tout est bon pour nouer contact, il faut faire attention quand même avec certaines brésiliennes attirées par l’odeur de l’argent (on m’a proposé plus d’une fois d’aller au motel).
Rythme de vie: très tôt le matin et très tard le soir, du coup le week end il n’y a plus personne, ils se reposent, ce sont des vrais travailleurs pour un salaire qu’ils essaient d’améliorer en faisant des heures supplémentaires.
Horaires d'ouverture des magasins: 8h jusqu’à 19h en gros, pour les centres commerciaux comptés jusqu’à 21h voire plus tard.

Transports
taxi, moto taxi (le moins cher), bus (c’est sportif il vaut mieux s’accrocher), et le car pour voyager (il n’y a pas de train).
Nourriture
l’aliment de base est le riz (remplace le pain), feijão à quasi tous les repas (flageolet noir), et sinon beaucoup de poulet, très peu de poisson. La nourriture est bonne dans l’ensemble, il faut faire attention à certains sandwichs achetés dans la rue, ou alors il ne faut pas regarder comment ils sont faits.
Loisirs
le football principalement (c’est la deuxième religion, après l’église et avant la voiture) j’ai été invité à aller au stade Murumbi de São Paulo pour voir un match de coupe d’Amérique Latine et ça reste un grand souvenir même si je ne suis pas amateur de foot, baignade (les plages sont splendides, l’eau bleue claire et les poissons colorés) et promenades (les paysages sont magnifiques).
Anecdotes
une chauffeur de taxi qui m’a donné son numéro de portable au cas où j’aurai un ami français qui voulait se marier avec une brésilienne.
Obtention de bourse
Lesquelles ? Aucune.
Comment ?

Préparation personnelle avant le départ
sAchat du guide du routard (qui ne s’est pas révélé très pratique, il vaut mieux faire confiance aux amis que l’on peut se faire là bas). Vaccination quasi obligatoire (fièvre jaune, hépatite alimentaire, attention les coûts des vaccins sont élevés).

Enrichissement personnel
apprentissage d’une belle culture avec des gens qui aiment s’amuser même s’ils n’ont pas beaucoup d’argent.

Conclusion

Evaluation générale
très enrichissant d’un point de vue culturel, très mauvais d’un point de vue professionnel.
Recommandes-tu ton expérience?
Pas le travail mais culturellement c’était exceptionnel.
Pourquoi ?
Les dirigeants de l’entreprise étaient des menteurs qui n’appréciaient pas que les chiffres vrais de production soient révélés.
Que changerais-tu si cela était à refaire ?: Les dirigeants de l’entreprise, c’étaient des menteurs.
Serais-tu prêt à repartir à l’étranger ?: Oui, je pars en Norvège pour le PFE et je cherche un travail partout sauf en France. J’espère retourner au Brésil très bientôt, j’ai gardé pas mal de contacts.

L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance des conditions d'utilisation et de droits d'usage , en accepter et en respecter les dispositions.
Réalisation | Contacts et informations | Ethique et utilisation des mails & mailling listes
Page last modified on 29-10-2008 à 18:35
Powerd by Gadz.org / PmWiki